Accueil du site > Presse et Grand Public > Patrimoine scientifique > Photos d’Histoire > Une longue série de lancements de ballons stratosphériques

#HistoiredeScience

Une longue série de lancements de ballons stratosphériques

Inventée au 18ème siècle par les frères Montgolfier, la montgolfière à « air chaud » est l’ancêtre des « ballons » actuels. Dès le 1er décembre 1783, les physiciens français Alexandre Charles et Nicolas Robert effectuent les premières expériences scientifiques dans la nacelle d’un ballon gonflé à hydrogène. Les ballons-stratosphérique sont depuis utilisés dans de nombreux domaines scientifiques. Depuis plus de 50 ans, le Centre National des Etudes Spatiale entretient une activité « ballons », une des plus importantes au monde. Il s’agit de faire voler principalement des ballons « libres », sans lien avec le sol, qui n’emportent jamais de passager mais uniquement des appareils au fonctionnement automatique. Les astronomes Marseillais se sont lancés dans cette voie dès les années 60 car comme, les fusées sondes, les ballons stratosphériques permettent de s’affranchir des couches denses de l’atmosphère et d’observer ainsi étoiles, planètes et espace interstellaire dans des domaines de longueur d’ondes inaccessibles depuis le sol.

1968, début des campagnes de lancements des expériences ballon du Laboratoire d’Astronomie Spatiale (LAS)

Les mécaniciens de l’atelier de mécanique du LAS entourent les équipements qu’ils ont réalisés dans l’atelier de mécanique : une nacelle ballon équipée des constituants de l’expérience SCAP.

Dès la fin des années 60, le Laboratoire d’Astronomie Spatiale conçoit, réalise et embarque les premiers instruments d’observation du ciel dans l’ultraviolet : caméras PUV et UVL, caméra Maurer, SCAP 1909, SCAP 2000, FOCA 1000, FOCA 1500.

Retrouvez L’épopée du Laboratoire d’Astronomie Spatiale (1965 - 1999).

Lancement de l’expérience ballon FOCA, Aire-sur-l’Adour (F-40800), 10 mai 1994

Crédit : Service photo du LAS

2017, les préparatifs de l’expérience Fireball au Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (LAM)

Intégration des instruments scientifiques sur la nacelle de Fireball (Faint Intergalactic Redshifted Emission Balloon) dans une salle propre du LAM.

En collaboration avec Caltech (California Institute of Technology, Californie, USA) et l’Université de Columbia (New York, USA), l’équipe Populations stellaires et évolution des galaxies (PSEG) du Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (LAM) a développé un instrument baptisé FIREBALL dédié à la détection de l’émission UV du milieu inter-galactique chaud (IGM).

La nacelle pour un vol en ballon dédié a effectuer des observations dans une fenêtre spectrale à 200 nm a été développée par le « Département des nacelles Pointées » du CNES en s’appuyant fortement sur l’héritage de l’expérience ballon FOCA (FOcal Corrector Anastigmat) du Laboratoire d’Astronomie Spatial (LAS) précurseur, avec l’Observatoire de Marseille, du LAM.

Pour aller plus loin : https://fireball.cnes.fr/fr/accueil-44

Crédit : Philippe Balard / LAM