Accueil du site > Presse et Grand Public > Communiqués de presse > Un chaudron bouillant après la disparition des dinosaures

Un chaudron bouillant après la disparition des dinosaures

Vendredi 5 juin 2020

Il y a 66 millions d’années, un astéroïde percutait la Terre au large du Yucatan actuel, provoquant la disparation des dinosaures et laissant derrière lui le cratère de Chicxulub.

Ce cratère de 180 km de diamètre est l’une des grandes structures d’impact les mieux préservées sur Terre. En 2016, un forage profond a eu lieu sur la structure dans le cadre des programmes IODP et ICDP, atteignant 1335 mètres de profondeur sous le fond marin au niveau de l’anneau central du cratère. Les échantillons prélevés ont montré que le cratère avait abrité un système hydrothermal qui avait altéré chimiquement et minéralogiquement environ 150 000 km3 de la croûte terrestre.

Certains des minéraux formés pendant cette phase d’altération hydrothermale indiquent des températures de fluide de 300 à 400°C, suggérant un temps de refroidissement nécessairement long. Les minéraux magnétiques (magnétite) formés pendant l’activité hydrothermale ont également enregistré les variations du champ géomagnétique lors de leur cristallisation. Ces variations indiquent que l’activité hydrothermale a recouvert au moins une inversion du champ magnétique. Combiné à l’âge absolu de l’impact, obtenu par des méthodes radiométriques, cet enregistrement magnétique indique que le système hydrothermal était toujours actif, avec des températures potentiellement supérieures à 250°C, au moins 150 000 ans après l’impact. Une approche combinant minéralogie, géochimique et modélisation numérique indique que l’activité hydrothermale pourrait avoir finalement persisté pendant plus de deux millions d’années.

Ce système hydrothermal pourrait avoir fourni des conditions idéales pour la vie microbienne. L’existence de ces potentiels habitats terrestres profonds indique que la vie sur Terre aurait pu apparaître dans ce type de niche environnementale. De tels systèmes hydrothermaux ont dû en effet exister par milliers pendant la période de bombardement intense que la Terre a connu il y a 3,8 milliards d’années, fournissant des environnements favorables au développement des organismes thermophiles et hyperthermophiles.

JPEG - 268.1 ko
Coupe en trois dimensions du système hydrothermal du cratère de Chicxulub et de ses cheminées hydrothermales
Crédit : Victor O. Leshyk for the Lunar and Planetary Institute

En savoir plus

Probing the hydrothermal system of the Chicxulub impact crater – Science Advances Vol. 6, no. 22, eaaz3053

David A. Kring, Sonia M. Tikoo, Martin Schmieder et. al.

https://advances.sciencemag.org/content/6/22/eaaz3053

Contact

Jérôme Gattacceca, CEREGE

Image d’article : Moulage d’un Allosaurus au Muséum national d’Histoire naturelle © Jebulon

Voir en ligne : Le communiqué sur le site de l’INSU