Accueil du site > Presse et Grand Public > Communiqués de presse > Nouveaux résultats sur l’intérieur de la comète 67P / Churyumov – (...)

Résultat scientifique Univers

Nouveaux résultats sur l’intérieur de la comète 67P / Churyumov – Gerasimenko

Mardi 22 septembre 2020

CONSERT, un radar bistatique embarqué à bord de la sonde Rosetta et de son atterrisseur Philae, a été conçu pour sonder le noyau de la comète 67P / Churyumov – Gerasimenko avec des ondes radio à une fréquence de 90 MHz. En 2014, Philae rebondit lors de son atterrissage sur la comète, et se pose à un endroit imprévu. Ce n’est que deux ans plus tard, en septembre 2016, que la position exacte de Philae est déterminée, dans la région précédemment identifiée par CONSERT. Une fois l’atterrisseur retrouvé, les scientifiques travaillant sur CONSERT peuvent alors revisiter les mesures et améliorer l’analyse des propriétés de l’intérieur de la comète. Ils ont ainsi constaté que la permittivité relative des matériaux varie de 1,7 à 1,95 dans le sous-sol peu profond (<25 m) et de 1,2 à 1,32 à l’intérieur, ce qui indique des densités moyennes différentes entre ces deux zones. Elles peuvent être expliquées par divers phénomènes tels que des porosités différentes, le compactage éventuel des matériaux de surface, voire peut-être des proportions différentes des mêmes matériaux. Ces résultats suggèrent fortement que l’intérieur moins dense a conservé sa nature primitive et qu’il contiendrait donc des indices sur la formation du Système solaire.

Le graphique ci-dessous montre le signal reliant l’instrument CONSERT de Philae à celui de l’orbiteur Rosetta. Cette apparence en éventail est le résultat du mouvement de Rosetta le long de son orbite, les couleurs marquant les différents chemins des signaux au fur et à mesure que l’orbite évolue. En bas, l’image montre la propagation des signaux à l’intérieur de la comète plus en détails. La courbure des traces est le résultat de la projection de ces trajectoires sur la surface bosselée de la comète. Les tons bleus indiquent des chemins peu profonds, tandis que les tons rouges représentent les zones où les signaux ont pénétré à plus de 100 m de profondeur.

Contact

Laurent Jorda, astronome au Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (AMU/CNRS/CNES) / Tel. : 04 91 05 69 06

Pour en savoir plus...

The interior of Comet 67P/C-G; revisiting CONSERT results with the exact position of the Philae lander – Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, Volume 497, Issue 3

Wlodek Kofman, Sonia Zine, Alain Herique, Yves Rogez, Laurent Jorda, Anny-Chantal Levasseur-Regourd

https://doi.org/10.1093/mnras/staa2001