Interview Métiers de Science

Michel Marcelin

Directeur de recherche au CNRS au LAM.

Présentez-vous ainsi que votre environnement professionnel :

Michel MARCELIN, Directeur de recherche au CNRS au LAM (Laboratoire d’Astrophysique de Marseille) dans l’équipe « Physique des galaxies » qui étudie l’évolution des galaxies.

Quel cursus universitaire (autre) avez-vous suivi ?

Classes préparatoires aux grandes écoles au Lycée Thiers (Marseille), 2 ans ; puis Ecole Normale Supérieure de Cachan, 5 ans, avec agrégation de physique et DEA d’Astrophysique dans le cadre de mes études à l’ENS de Cachan ; puis Bourse du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) 4 ans ; enfin, entrée au CNRS à Bac + 11.

Pourquoi avez-vous choisi de devenir chercheur ?

Je voulais être astronome depuis l’âge de 14 ans, lorsque j’ai construit ma première lunette astronomique, avec un tube en carton.

Qu’aimez-vous dans la science ?

L’observation du ciel, la découverte de phénomènes nouveaux, la liberté d’action.

Que faites-vous au quotidien ?

La réduction de données d’observations et l’analyse de ces données ainsi que l’écriture d’articles qui présentent les résultats obtenus pour des revues spécialisées.
La préparation de conférences grand public.
L’examen de dossiers de chercheurs (pour leur avancement notamment) ou de candidats à des postes de chercheurs. Cette dernière activité s’inscrit dans le cadre de ma fonction de président de la Section 17 (Système solaire et univers lointain) du Comité National de la Recherche Scientifique.

Quels sont vos projets de recherche pour 2014 ?

L’achèvement d’un instrument (appelé 3D-NTT) qui sera installé sur un télescope européen de 3,60m au Chili (le New Technology Telescope).

Cet instrument sera plus particulièrement destiné à l’observation des galaxies, notamment pour l’étude de leur composition mais aussi de leur rotation (ce qui nous renseigne sur leur masse) et de la matière noire qui les constitue en majeure partie.

Sur un volet plus personnel, pourriez-vous en 4 ou 5 lignes parler d’un livre, d’un film, d’une visite que vous avez particulièrement apprécié...

J’ai beaucoup aimé le film réalisé à l’occasion de l’évènement « Transhumance » dans le cadre de Marseille capitale européenne de la culture 2013. Ce film m’a d’autant plus touché que j’ai participé à l’une des étapes de Transhumance, à la Maison de la Sainte Victoire au mois de mai, en cheminant avec des collégiens pour dessiner un anima glyphe dans la garrigue avec les cavaliers et les animaux qui faisaient ce parcours original dans le département des Bouches du Rhône.

Intervention lors de 13 minutes Marseille

Météo de l’espace : les orages arrivent par les pôles - Michel Marcelin