Accueil du site > Presse et Grand Public > Diffusion de la culture scientifique > Espace multimédia > L’OSU en vidéos > Marseille : des tests servant à la mission du télescope James-Webb effectués (...)

BFM Marseille

Marseille : des tests servant à la mission du télescope James-Webb effectués au laboratoire d’astrophysique de Marseille

Vendredi 28 janvier 2022

Michel Marcelin, Directeur de Recherche émérite au CNRS Laboratoire d’Astrophysique de Marseille était l’invité de BFM Marseille vendredi 28 janvier 2022.

Interview à voir à cette adresse :

https://www.bfmtv.com/marseille/replay-emissions/bonjour-marseille/marseille-des-tests-servant-a-la-mission-du-telescope-james-webb-effectues-au-laboratoire-d-astrophysique_VN-202201280152.html

James-Webb (en anglais James Webb Space Telescope, également couramment désigné par son sigle JWST) est un télescope spatial servant d’observatoire fonctionnant principalement dans l’infrarouge, développé par la NASA avec la participation de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de l’Agence spatiale canadienne (ASC). Plus grand et plus onéreux télescope jamais lancé dans l’espace, le JWST est conçu pour poursuivre les travaux du télescope spatial Hubble, en effectuant toutefois ses observations dans des longueurs d’onde plus longues. Son lancement a eu lieu le 25 décembre 2021.

Les observations du JWST sont centrées sur l’infrarouge proche et moyen, tout en incluant une partie du spectre située dans le domaine du visible (longueurs d’onde allant de 0,6 à 28 μm). Par sa résolution, sa surface collectrice et la bande spectrale couverte, il surpasse largement Hubble pour l’observation dans l’infrarouge, mais, contrairement à celui-ci, il ne peut observer ni l’ultraviolet, ni l’intégralité de la lumière visible. Malgré la grande taille de son miroir primaire (6,5 m de diamètre contre 2,4 m pour Hubble), sa masse de 6 200 kg est deux fois plus faible que celle de son prédécesseur. Son pouvoir de résolution atteint 0,1 seconde d’arc et il peut collecter une image neuf fois plus rapidement que Hubble. Le JWST emporte quatre instruments : la caméra NIRCam fonctionnant dans le proche infrarouge, le spectro-imageur MIRI dans le moyen infrarouge, le spectrographe NIRSpec dans le proche infrarouge et le spectro-imageur NIRISS, également dans le proche infrarouge.