Accueil du site > Enseignement > Actualités de l’enseignement > Les aires marines protégées : enjeux et défis actuels

École d’été interdisciplinaire Institut OCEAN

Les aires marines protégées : enjeux et défis actuels

Une approche transversale des enjeux et des défis actuels relatifs à la conservation et la gestion des aires marines protégées :

  • Interdisciplinarité : biologie marine, droit, géographie, écologie marine, économie, paléocéanographie, sociologie, biogéochimie, histoire
  • Programme varié : sorties terrain, enseignements en salle de cours, expérimentations, conférences
  • Interlocuteurs experts et divers : une école d’été qui s’appuie sur des partenariats et des relations privilégiées entre les enseignant.es chercheur.es et les acteurs du monde socio-économique

Présentation

La lutte contre l’érosion de la biodiversité, dans un contexte de sixième extinction de masse, a contribué à façonner des stratégies internationales et nationales pour la protection et la gestion des écosystèmes littoraux et maritimes. Les aires marines protégées (AMP) sont un des dispositifs privilégiés des politiques publiques qui en ont découlées, et leur nombre s’est considérablement accru ces dernières décennies. Les États doivent ainsi, selon les objectifs du développement durable (ODD) définis dans le cadre de l’Organisation des Nations Unies, protéger de manière effective au moins 10% de leurs zones marines et côtières, et cet objectif devrait passer à 30% après la prochaine “COP” de la Convention sur la diversité biologique qui aura lieu cet été en Chine.

L’atteinte des objectifs chiffrés de lutte contre la perte de la biodiversité dépend néanmoins de leur efficacité, entendue comme la capacité à mener des actions de conservation réellement bénéfiques pour la restauration ou le maintien des écosystèmes et à perdurer dans le temps. Trop d’aires marines protégées sont considérées comme des AMP “de papier”, sans cadre de gestion effectif. La prise en compte des aspects écologiques, biologiques, mais également juridiques, socio-économiques, culturels et politiques sont alors nécessaires pour assurer la gestion des AMP.

Cette école d’été vise à apporter des éléments de connaissances interdisciplinaires sur les AMP et les défis de leur gestion, à travers un cas d’étude : le Parc national des Calanques, à l’interface terre-mer et ville-nature. Le Parc national des Calanques, institué en 2012, est une aire marine protégée reconnue mondialement, couvrant un espace terrestre et maritime avec pour la partie en mer plus de 141 200 hectares (dont 30% en zones de protection renforcée correspondant aux “cœurs de parc national”). Le parc est caractérisé par des paysages spectaculaires hérités d’une histoire géologique et façonnés par les anciennes activités humaines, il abrite une diversité d’écosystèmes marins, un riche patrimoine culturel et immatériel, et s’y déroulent de nombreux usages professionnels et de loisir. Ce territoire, contigu d’une des plus grandes métropoles de France, connaît également des pressions anthropiques et des risques environnementaux en évolution.

Le Parc national des Calanques sera le point d’entrée pour évoquer les enjeux actuels des AMP, la vulnérabilité des écosystèmes, la gestion des ressources halieutiques, la pollution marine, l’érosion du littoral, le changement climatique, l’acceptation sociale, ainsi que les outils et dispositifs techniques, politiques et législatifs, à l’échelle nationale, régionale et internationale. Ces éléments seront abordés lors de sorties terrain, en salle de cours ou lors de conférences par des chercheurs et enseignants-chercheurs d’Aix Marseille Université, des acteurs du monde socio-économique du territoire métropolitain et des experts internationaux spécialisés dans les domaines cités précédemment.

Les cours et conférences permettront aux étudiants (Masters et doctorants) et aux acteurs de la conservation de la biodiversité (gestionnaires d’espaces naturels) de comprendre les enjeux de longs termes comme ceux du quotidien pour la gestion d’une AMP, en considérant plusieurs échelles de temps : le temps géologique, écologique, historique, juridique et politique, dans une approche socio-écosystémique. Les cours et interventions en salle et sur le terrain permettront par ailleurs aux étudiants de naviguer entre les niveaux scalaires : de l’habitat d’un micro-organisme au paysage à la Méditerranée, aux flux et mouvements de la planète, en passant par les dynamiques plus territoriales et locales qui influencent les mesures de conservation actuelles et à venir.

Le programme de cette école d’été est construit de façon à apporter chaque jour des connaissances sur un focus en particulier par le biais de conférences-discussions animées par des scientifiques de disciplines différentes et des intervenants institutionnels et socio-économiques. Deux visites de terrain sont prévues dont une en mer le premier jour permettant de créer des proximités entre les étudiants et de mieux situer les défis de la gestion d’une aire marine en les contextualisant.

Informations pratiques

Retrouvez toutes les informations sur le site d’Aix-Marseille Université !

Public : Etudiant.es dès le Master 1, doctorants, professionnels

Tarif : Gratuit pour les étudiant.es inscrit.es à Aix-Marseille Université et des universités CIVIS, 200€ pour les autres participants.

Lieu : Marseille, Campus de Luminy, Bat OCEANOMED, Marseille Langue : Les cours seront en majorité dispensés en langue française. Certaines conférences seront en langue anglaise (niveau de compréhension en français et en anglais exigé)

ECTS : 3 - 35 heures d’enseignement - Examens quotidiens QCM

Moments forts : 2 excursions au Parc National des Calanques - Sortie en bateau - 1 séance pratique sur les méthodes de surveillance de la pollution plastique, conférences d’éminents experts.

Lieu : Campus de Luminy,
Adresse :

Bat OCEANOMED, Marseille