Accueil du site > Presse et Grand Public > Communiqués de presse > L’océan au cœur de l’évolution des glaciers de montagne depuis 11 000 (...)

Résultat scientifique Terre Solide

L’océan au cœur de l’évolution des glaciers de montagne depuis 11 000 ans

Vendredi 15 avril 2022

Aujourd’hui, les glaciers de montagnes reculent dans presque toutes les régions du monde, mais comment ont-ils évolué autrefois ? Une équipe de recherche internationale a analysé l’évolution plurimillénaire de plus de 80 glaciers dans différentes régions du monde au cours de l’Holocène (les 11 000 dernières années). Elle a découvert que les glaciers tropicaux andins, alpins, nord-américains et groenlandais ont eu une même évolution à l’échelle millénaire au cours de cette période. Cependant, ce comportement diffère de celui observé en Himalaya, Patagonie ou encore en Nouvelle Zélande. Les auteurs montrent que les variations, au cours de l’Holocène, de la circulation océanique de retournement en Atlantique (nommée AMOC) pourraient largement expliquer cette différence.

PNG - 720.6 ko
Glaciers

Les glaciers en Bolivie (haut) et dans le N-E du Groenland (bas) ont connu la même évolution plurimillénaire au cours de l’Holocène : une avancée majeure autour de 11 000 ans, un retrait au milieu de l’Holocène, et une nouvelle avancée depuis 3000 ans.

Crédit : Vincent Jomelli / CEREGE

L’étude montre que les glaciers andins et leurs cousins du bassin nord atlantique étaient en crue lorsque l’intensité de la circulation océanique nord atlantique était faible, associée à des températures froides dans l’hémisphère nord et à de fortes chutes de neige dans la partie sud des tropiques au début de l’Holocène. L’intensité de l’AMOC s’est accentuée jusqu’au milieu de l’Holocène, provoquant un recul important de ces glaciers, pour à nouveau s’affaiblir au cours des derniers 3000 ans, favorisant à nouveau une phase de crue glaciaire. Les glaciers des autres régions du monde ont, quant à eux, connu une autre évolution.

Au cours des derniers 60 ans, bien que la circulation océanique semble être en train de ralentir, créant des conditions propices à la croissance des glaciers situés à proximité de l’océan atlantique nord et dans les Andes, les glaciers reculent ici comme ailleurs. Ceci est dû à l’impact des gaz à effet de serre d’origine anthropique qui supplante les effets de l’AMOC.

En savoir plus

In-phase millennial-scale glacier changes in the tropics and North Atlantic regions during the Holocene – Nature communications

V. Jomelli, D. Swingedouw, M. Vuille, V. Favier, B. Goehring, J. Shakun, R. Braucher, I. Schimmelpfennig, L. Menviel, A. Rabatel, L. C. P. Martin, P.-H. Blard, T. Condom, M. Lupker, M. Christl, Z. He, D. Verfaillie, A. Gorin, G. Aumaître, D. L. Bourlès & K. Keddadouche

https://doi.org/10.1038/s41467-022-28939-9

Contact

Vincent Jomelli, Chercheur CNRS au centre européen de recherche et d’enseignement de géosciences de l’environnement (CEREGE) / OSU Pythéas

Voir en ligne : Le communiqué sur le site de l’INSU