Accueil du site > Presse et Grand Public > Communiqués de presse > L’intensification des vents d’ouest responsable d’une augmentation de la fonte (...)

Résultat scientifique Océan Atmosphère Surfaces continentales

L’intensification des vents d’ouest responsable d’une augmentation de la fonte en Antarctique

Lundi 5 septembre 2022

La calotte glaciaire antarctique représente le plus grand contributeur potentiel à l’élévation globale du niveau des mers. Cette contribution est largement contrôlée par la fonte basale des plateformes de glace (extensions flottantes de la calotte glaciaire ou ice shelves). L’impact des variations climatiques, et tout particulièrement des variations de régime des vents circumpolaires, sur la fonte basale est encore mal connu. Ainsi, on ne sait pas comment l’augmentation du Mode Annulaire Austral (SAM en anglais) va influencer la fonte basale des ice shelves. L’indice SAM est une mesure de la différence de pression atmosphérique entre les moyennes et hautes latitudes de l’hémisphère sud. Les phases positives du SAM sont caractérisées par une intensité accrue et un déplacement vers le sud de la ceinture de vents d’ouest. Elles entraînent un apport accru d’eaux chaudes et salées (upwelling) vers les ice shelves, ainsi qu’une augmentation de la température et de la salinité de l’océan de subsurface près de la base des ice shelves. Le contraire se produit pour les phases négatives du SAM.

Une nouvelle étude, menée par un consortium international impliquant des scientifiques de l’Université Catholique de Louvain en Belgique, du CEREGE, de l’IGE et de l’Université de Northumbria au Royaume-Uni, a étudié l’intensification du SAM. Pour cela, l’équipe a réalisé des expériences numériques idéalisées à l’échelle de l’Antarctique avec un modèle simulant les interactions entre l’océan et la glace de mer, tout en prenant en compte la circulation océanique sous les ice shelves pour différentes phases du SAM. L’étude montre qu’une augmentation d’environ 30 % du SAM entraîne une perte nette de masse basale de 40 Gt an-1 (c’est-à-dire environ la moitié du changement de masse de la calotte glaciaire antarctique sur la période 1992-2011), avec de forts contrastes régionaux autour de l’Antarctique. La compréhension des facteurs physiques à l’origine de cette fonte contrastée fournit des informations essentielles pour appréhender l’élévation future du niveau des mers.

JPEG - 102.4 ko

Contact

Deborah Verfaillie, chercheuse CNRS au centre européen de recherche et d’enseignement de géosciences de l’environnement (CEREGE) / OSU Pythéas

Photo : Plateforme de glace flottante (iceshelf) en péninsule antarctique © Marie-Françoise ANDRE/CNRS Photothèque

Voir en ligne : L’article sur le site de l’INSU

Pour en savoir plus...

The circum-Antarctic ice-shelves respond to a more positive Southern Annular Mode with regionally varied melting – Commun Earth Environ 3, 139 Verfaillie, D., Pelletier, C., Goosse, H. et al. https://doi.org/10.1038/s43247-022-00458-x