Interview Métiers de Science

Julien Longerey

Technicien litholamelleur à la Faculté de St Jérôme, Université d’Aix-Marseille / OSU Institut Pythéas.

Julien Longerey - Technicien litholamelleur / Série Cristallographie

Présentez-vous ainsi que votre environnement professionnel...

Je m’appelle Julien Longerey. Je suis technicien litholamelleur (Le litholamelleur est un préparateur de lames minces de roche). Je suis actuellement en poste à l’Unité Mixte de Service Pythéas. Et je travaille plus particulièrement pour le CEREGE (Centre Européen de Recherche et d’Enseignement en Géosciences de l’Environnement) aussi bien dans le cadre des enseignements (lames minces destinées aux Travaux Pratiques niveau Licence) que pour la recherche.

Qu’est-ce qui vous a amené à devenir Technicien litholamelleur ?

Après des études techniques, j’ai passé un concours ITRF (Ingénieurs et Technicien de Recherche et de Formation) intitulé Technicien Matériaux. A la lecture de ma fiche de poste, j’ai contacté un litholamelleur, que je connaissais à Alès. Il m’a initié aux manipulations sur la roche.
Puis, j’ai été formé sur place par un intervenant litholamelleur qui travaille au CICRP (Centre Interdisciplinaire de Conservation et Restauration du Patrimoine sur Marseille). Actuellement, je me forme régulièrement aux différentes techniques des lames minces.

Que faites-vous au quotidien ?

Je travaille sur la roche en générale (sédimentaire, métamorphique, et volcanique). Il m’arrive de manipuler des roches friables, poreuses, des micros échantillons (versant archéologie). Dans ce cas - là, mon intervention est plus complexe, des étapes supplémentaires s’ajoutent au protocole classique.
Il faut au minimum trois jours afin de réaliser une série de lame mince.
Dans un premier temps, je scie les roches en forme « de sucre ». Puis je les polis à l’aide d’un tour de polissage et d’abrasifs de granulométries différentes pour qu’elles soient extra-planes. Je fais ensuite déshydrater ma roche environ 12 à 24 heures dans une étuve entre 45° C et 60°C.
Au second jour, je colle la roche sur la lame de verre grâce à une résine époxy qui durcit pendant 12 à 24 heures à température ambiante.
Au troisième jour, je scie mes lames en précision jusqu’à obtenir une épaisseur de roche entre 500 et 600 µm (1mm = 1 000 µm).
J’utilise ensuite une meule pour affiner la roche le plus possible jusqu’à ce qu’elles atteignent 150 et 200 µm. Je continue cette opération avec le tour de polissage. J’utilise alors des grains très fins pour obtenir la bonne épaisseur.
Je contrôle toutes mes lames au microscope optique polarisant. La lame est à l’épaisseur de 30 µm et les minéraux sont aux bonnes teintes de polarisation.

Quels sont les apports de la minéralogie, cristallographie, dans votre travail ?

Cela m’est utile pour mettre à la bonne épaisseur les lames minces de roche (une roche est composée de plusieurs minéraux).

Quel cursus universitaire (ou autre formation) avez-vous suivi ?

Après un Bac S, j’ai intégré la filière Science et Génie des Matériaux dans un IUT situé à Nîmes. Puis
j’ai obtenu une Licence Professionnelle en Plasturgie et Matériaux Composites à Mulhouse.

Quels sont vos projets professionnels pour 2014 ?

J’envisage d’améliorer le rendement de réalisation de lames minces à l’année.
Je souhaite acquérir différentes techniques existantes (chaque litholamelleur a ses propres astuces et techniques), partager mes connaissances et mes techniques ainsi que développer d’autres protocoles pour des lames spécifiques.

D’une manière plus générale, qu’aimez-vous dans les sciences ?

C’est comprendre comment fonctionne l’Univers, le monde de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Connaitre le passé pour construire l’avenir.

Sur un volet plus personnel, pourriez-vous en 4 ou 5 lignes parler d’un livre, d’un film, d’une visite que vous avez particulièrement apprécié.

J’ai apprécié « Le palimpseste d’Archimède » d’Eliette Abécassis. C’est un livre policier qui mélange l’histoire et la philosophie. J’ai été attiré par le titre puis le résumé.
J’aime beaucoup l’histoire en général, tout ce qui est infographie (création et manipulation avec Photoshop) et les jeux vidéos.

Ecouter l’interview

MP3 - 4.8 Mo

JPEG