Accueil du site > Presse et Grand Public > Communiqués de presse > Impact de la biologie des océans sur les émissions d’embruns

Résultat scientifique Océan Atmosphère

Impact de la biologie des océans sur les émissions d’embruns

Mardi 12 janvier 2021

Une des voies par lesquelles les océans influencent le climat est l’émission d’embruns marins qui peuvent ensuite influencer les propriétés des nuages. Les émissions d’embruns marins dépendent de paramètres atmosphériques (force du vent) et océaniques (hauteur de vague, température de l’eau). Quant au rôle potentiel de la biologie océanique sur les flux d’embruns marins, plus complexe, il reste encore incertain.

Une équipe internationale vient de montrer qu’il existait une relation entre le nano-phytoplancton présent dans l’eau de mer et les flux de noyaux de condensation nuageuse portés par les embruns marins. Cette relation a été mise en évidence sur la base de l’analyse d’embruns émis par la mer dans trois régions océaniques : mer Méditerranée (campagne PEACETIME financée à l’interface CHARMEX-MERMEX par le programme MISTRALS), océan Arctique (programme IPEV MACA/chantier arctique PARCS) et océan Pacifique Sud (ERC Sea2Cloud). Les mesures réalisées indiquent que cet impact de la biologie des océans sur les émissions d’embruns peut augmenter les flux d’embruns de plus d’un ordre de grandeur.

PNG - 854.4 ko
Vue du « Pourquoi Pas » lors de la campagne PEACETIME.
Crédit : Cécile Guieu

Contacts

Melilotus Thyssen, chargée de recherche CNRS à l’institut Méditerranéen d’Océanologie

Gérald Grégori, chargé de recherche CNRS à l’institut Méditerranéen d’Océanologie

Voir en ligne : Le communiqué de presse sur le site de l’INSU

Pour en savoir plus...

Surface ocean microbiota determine cloud precursors, Karine Sellegri et al., Scientific Reports (2021), https://doi.org/10.1038/s41598-020-78097-5