Accueil du site > Presse et Grand Public > Diffusion de la culture scientifique > Actualités > Du temps long au temps rond dans le développement de la forêt : itinéraires (...)

Des temps et des sciences

Du temps long au temps rond dans le développement de la forêt : itinéraires visibles et invisibles

Dans le cadre de notre nouveaux cycle Des temps et des sciences, nous vous proposons 3 conférences dont la première portera sur Du temps long au temps rond dans le développement de la forêt : itinéraires visibles et invisibles.

Intervenant

Didier Génin, écologue et pastoraliste, Chargé de recherche IRD au LPED - OSU Institut Pythéas (CNRS/AMU/IRD)

Les arbres représentent les structures vivantes les plus vieilles de notre monde. Notre doyen est un pin rabougri âgé de plus de 5000 ans, qui vit dans un milieu difficile à plus de 3000 mètres d’altitude. On considère même que des populations de clones d’arbres, à partir de mêmes souches, ont plus de 50 000 ans. Les traces fossiles nous indiquent l’émergence de structures arborescentes il y a plus de 350 millions d’années pour constituer des structures caractéristiques à la fin du carbonifère (300 millions d’années) avec l’apparition des gymnospermes (conifères). Mais l’arbre n’est pas seulement un marqueur du temps qui passe ; il nous indique comment il passe, avec ses changements climatiques et les évènements qui le jalonnent. Plusieurs méthodes permettent alors de retracer le climat passé et d’évaluer les impacts des changements climatiques en cours, à partir de l’observation des structures arborées. De plus, l’arbre vit souvent en groupes, constituant des écosystèmes forestiers aux propriétés particulières, à la fois sur le plan écologique et comme fournisseurs de ressources pour l’Homme et les sociétés qui en dépendent. Il s’ensuit des cycles de développement des peuplements et d’usages de la forêt où, là encore, la gestion du temps prend une place prépondérante. On trouve ainsi des cycles temporels diversifiés liés à la forêt, qu’ils soient naturels - comme par exemple en forêt méditerranéenne en liaison avec le feu -, ou induits par des gestions humaines qui reflètent les façons dont les hommes perçoivent ces ressources forestières et leurs modes de représentations pour en créer de la richesse. Nous illustrerons cette diversité à partir de cas remarquables où "Nature" et "Culture" s’entremêlent grâce à la gestion concomitante du temps long (qui s’écoule de manière linéaire) et du temps rond (qui présente des cyclicités de natures variées), pour revisiter les notions de "durabilité" et de "développement durable".

Mardi 28 février 2017 - 17h

BMVR Alcazar - Auditorium

Lieu : BMVR Alcazar - Auditorium
Adresse :

Cours Belsunce
13001 MARSEILLE