Photos d’Histoire

  • Un nouveau laboratoire pour les astronomes

    2005, l’actuel site est encore une ferme ! Le Technopôle Marseille Provence à Château-Gombert est une opération pilotée par la Métropole Aix-Marseille Provence en partenariat avec la Ville de Marseille avec le soutien du Conseil Général des Bouches du Rhône et de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le technopôle c’est développé (...)
  • D’autres sites d’observation éphémères utilisés par les astronomes de Provence

    1967, station du Chiran En 1967, le CNRS au travers de l’Observatoire de Haute-Provence et du groupe national des études de sites construit et met en service la station du Chiran (Alpes de Haute Provence). Cette opération s’inscrit dans le cadre de la campagne de recherche d’un site pour le futur télescope de 3,60 m, (...)
  • L’astronomie marseillaise « moderne » prend son envol

    1967, le LAS site des Olives, 13012 Marseille Dans le sillage de la création en 1961 du CNES, une petite équipe, le Service d’Astronomie Spatiale de l’Observatoire de Marseille (SASOM), en 1963-1964, prend forme au sein de l’Observatoire de Marseille, autour de Georges Courtès et de Maurice Viton avec comme objectif d’effectuer (...)
  • La recherche en astronomie se renforce en Provence… contre toute attente…

    Années 50, réhabilitation de l’Observatoire de Marseille A propos de la réhabilitation de l’Observatoire de Marseille, « ... L’Observatoire, situé du temps de Le Verrier aux limites d’une ville peu éclairée, se trouvait maintenant au centre d’une agglomération moderne. Il ne convenait plus pour des observations nocturnes. Mais (...)
  • Les sites de l’Astronomie en Provence (I)

    1702, 1749,… de l’Observatoire des Accoules à l’Observatoire royal de la Marine L’ancien observatoire de Marseille, situé au sommet de la montée des Accoules, au nord du Vieux Port, au cœur de la vieille ville, fondé en 1702 par le Père Laval, était une dépendance du collège de Sainte-Croix des jésuites et il demeura aux mains de (...)
  • Sonder l’univers lointain...

    11 janvier 1967, la caméra PUV - embarquée sur une fusée-sonde - donne le premier cliché du ciel dans l’UltraViolet Dans les années 1965, le rayonnement ultraviolet (UV) du ciel est pratiquement inconnu car inaccessible depuis le sol. Le LAS entreprend de réaliser une couverture synthétique du ciel par des caméras à très grand (...)
| 1 | 2 | 3 | 4 |