Accueil du site > Presse et Grand Public > Communiqués de presse

Communiqués de presse

  • Une exoplanète qui joue à cache-cache avec les astronomes

    Pendant les quatre années de sa mission, le télescope spatial Kepler [1] a trouvé plus de 3500 transits planétaires sur des centaines de milliers d’étoiles étudiées. Cependant, toutes les planètes situées dans le champ de vue de Kepler ne passent pas devant leur étoile hôte. En effet, si le plan de leur orbite est légèrement incliné (...)
  • Le Professeur Kimitaka Kawamura nommé Dr. Honoris Causa d’Aix-Marseille Université

    Le Professeur Kimitaka Kawamura, 62 ans, donnera un exposé résumant son activité de recherche. Kimitaka Kawamura est professeur de chimie, spécialisé dans la chimie des aérosols d’origine continentale et marine, ainsi que dans la géochimie organique des archives sédimentaires et glaciaires. Après avoir réalisé une thèse en 1981 à (...)
  • Comment le myrte a survécu dans les montagnes-refuges du Sahara ?

    C’est une plante arbustive qu’on trouve exclusivement dans les massifs montagneux du Sahara central. Arrivée il y a 1 million d’années des rives méditerranéennes à la faveur d’un des nombreux épisodes humides qui ont jalonné l’histoire de ce désert, le myrte de Nivelle survit depuis dans ces forteresses de pierre séparées de plusieurs (...)
  • Chronicles of Possible Worlds

    « Chronicles of Possible Worlds » est une création originale et exclusive de l’artiste Jeff Mills, spécialement conçue pour être représentée dans les espaces de la Fondation Vasarely (Aix-en-Provence) à l’occasion de la Capitale Européenne de la Culture, Marseille Provence 2013. Cette création consiste à la fois en une performance (...)
  • Des grappes de forts séismes observés sur 7 failles d’Italie centrale aux mêmes périodes préhistoriques

    Figure 1 Figure 2 Figure 3 Depuis plusieurs décennies, les géologues étudient le passé des failles actives pour tenter de déterminer « l’intensité » (i.e., la magnitude) et le temps de retour des plus forts séismes que ces failles ont produits, et produiront donc encore. C’est à une étude de ce type que se sont livrés les (...)
  • Voyage au coeur d’un cratère d’impact dans l’arctique Canadien

    Lors d’une mission précédente en 2010, l’anomalie avait été précisée à l’échelle kilométrique (cf schéma). Elle associe une anomalie magnétique positive, indiquant la présence de roches plus aimantées que l’entourage, et d’une anomalie gravimétrique négative, indiquant la présence de roches moins denses. La modélisation suggère que le corps (...)
| 1 | ... | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 |